Atelier : Le vilain petit canard

Du 24 au 26 juin 2022

Du canard au cygne :
réaliser son être véritable

Le Vilain Petit Canard est un conte original d’Andersen. Clarissa Pinkola Estes, psychanalyste et conteuse jungienne en a écrit une magnifique interprétation dans Femmes qui courent avec les loups  dont je me suis inspirée pour cet atelier.

Ce conte est un immense parcours initiatique pour se sortir de la conformité et accepter son véritable soi.

Un dilemme se pose souvent dans la vie de chacun et chacune: suivre son chemin propre ou se trahir, renoncer à soi-même et se renier profondément en se conformant à ce que l’on attend de nous. Dans le but souvent inconscient de se sentir accepté et aimé.

Se conformer apporte un sentiment de sécurité, mais le prix à payer est monumental: nous étouffons en nous toute tentative de changement, toute velléité d’épanouissement.

Naître à soi-même et trouver sa place dans le monde

La différence fait peur car elle nous renvoie aux parties de nous-même que ne nous ne voulons pas accepter. Le plus courant est de projeter sur les autres ce qui nous dérange, source de création de tout ce qui divise, à l’intérieur de nous, comme à l’extérieur.

Il faudra donc nous libérer de nos complexes d’abandon, de rejet et d’infériorité pour pouvoir évoluer. Se libérer de toutes les projections négatives faites depuis l’enfance qui ont formaté l’individu qui se vit inadapté au monde dans un sentiment de non-appartenance et de grande solitude.

La transformation du vilain petit canard en un magnifique cygne majestueux signifie l’évolution en un être créateur, intègre, autonome et conscient.

Un être capable de créer sa place dans le monde.

Les 5 pôles principaux qui structurent le conte comme fil conducteur de l’atelier:

Identifier les projections et se désaliéner

Quelles sont les projections négatives créées depuis l’enfance qui sont la source et fondement des sentiments d’exclusion et de rejet? Comment agissent-elles? Et surtout comment les transformer pour leur ôter tout pouvoir? C’est ce que  vous allez expérimenter dans cette 1er partie de l’atelier.

L’exil comme apprentissage 


Lorsque le petit canard est au fond du gouffre, à bout de souffle, il s’opère un renversement. Il a acquis la faculté de se transformer et de dépasser sa souffrance.  Lorsqu’on échoue à se conformer à quelque chose, l’exilé finit par connaitre ce qui forme sa véritable appartenance psychique, sa spécificité. Comme l’écrit Clarissa Pinkola Estes: « L’intuition s’accroit, la perspicacité grandit, la vision s’affine et s’élargit. » C’est grâce à cela que le petit canard sort affermi de son exil. Quand nous ne trouvons pas ce qui nous convient, il nous faudra le créer nous-mêmes.

Affirmer son auto-maternage

Votre complexe maternel vous apporte-il un soutien suffisamment solide à votre originalité et vos différences? Ou est-ce que vous naviguez entre l’ambivalence et l’effondrement? Affirmer son auto-maternage est nécessaire pour pouvoir tenir vos positions, défendre vos convictions, et détenir vos certitudes quant à votre propre valeur.

Trouver sa famille spirituelle


Le petit canard erre à la recherche d’un endroit où se poser enfin. Sa pathologie est de frapper à toutes les mauvaises portes. D’entrer là où il se sentira de nouveau en exil… Est-ce que cela résonne en vous, par exemple, la recherche de l’amour là où il n’existe pas, ou alors un comportement qui répond à une pulsion destructrice qui ouvre à chaque fois votre blessure? Comment et à quoi reconnait-on sa famille spirituelle, ses semblables, ses « âmes sœurs »? Comment la rencontre et la reconnaissance de l’autre peut-elle être être vraie et authentique?

L’amour de soi

Le chemin vers soi-même c’est l’amour de soi. Certes cela demande du temps, nous planterons les graines de la reconquête de votre souveraineté. Le moment est venu d’accepter votre individualité propre, de voir votre beauté unique, vos talents et vos dons. Les limites de ce que vous acceptez et de ce que vous n’acceptez pas. La rencontre avec l’autre, avec la chaleur humaine a lieu quand nous sommes sortis de notre complexe d’infériorité et de notre schéma de victimisation.
Dans cette phase du retour à soi, vous cultivez votre différence et votre originalité et vous reconnaissez votre valeur. Vous intégrez votre contribution unique et vos besoins profonds.

« Le petit canard n’est plus seul et exilé. Il a trouvé son identité et sa place dans le monde. Il est né à lui-même. Naître, renaître, connaître et reconnaître sont des termes parents: « co » signifie « l’autre ». Quand on naît à soi-même, les autres nous reconnaissent et naissent avec nous. » écrit Patricia Kleiber.

Atelier en immersion au cœur de la nature vosgienne

À la lisière de la foret sur les montagnes vosgiennes du Hohwald. Certaines parties de l’atelier pourront avoir lieu en extérieur si le temps le permet.

Nous emploierons l’expression artistique tel que le dessin, la peinture, le modelage de l’argile, le mouvement, le collage, la voix, l’imagination active et l’énergétique https://www.art-therapie-creative.com/la-therapie-creative/.

La synergie de l’art thérapie et de la sagesse et de l’enseignement des contes permet une dynamique extraordinaire de dépassement de nos conflits psychiques. Le groupe est bienveillant, un véritable soutien pour chaque participant.

Aucune pratique artistique ou connaissance n’est requise pour participer à cet atelier.

DATES: du vendredi 24 juin à 19h au dimanche 26 à 17h, environ 15h d’atelier.

TARIFS: 240€ / tarif réduit ou early bird inscription avant le 13 mai 2022: 190€ matériel compris. Possibilité de payer en deux fois.

LIEU: Chambres d’hôtes L’Instant, Au HOHWALD, 39 chemin du Eck. En bord de forêt.  Deux nuits (24 et 25 juin) en pension complète, cuisine végétarienne bio, produits locaux et de saison en priorité. Tarifs en pension complète pour une nuitée: chambre double 80€, individuelle 95€, en très grand dortoir lumineux et confortable pour 4 personnes 65€. Possibilité de co-voiturage. A régler séparément.

Groupe de 8 personnes maximum.

Sur inscription uniquement. Me contacter par retour de mail ou via le site pour plus d’informations ou pour une inscription.  L’atelier est soumis au code de déontologie de l’art-thérapie, dont le secret professionnel.

Programme de l’atelier

Vendredi 24 juin à partir de 17h: accueil de Marie et Pierre Schoch de l’Instant, installation dans les chambres.
– 19h: diner
20h00 à 22h00 : Démarrage de l’atelier autour d’un feu à l’extérieur: introduction, organisation, présentation de l’atelier, lecture du conte, échange.

Samedi 25 juin de 8h à 10h: à votre rythme, petit déjeuner, ballade en nature, farniente au soleil et/ou méditation de 20 minutes à 9h30 si vous en avez le souhait.
– 9h50 à 13h: 1er partie corps de l’atelier
– 13h – 14h45: déjeuner et repos
– 14h45 à 18h: 2ème partie corps de l’atelier
– 19h: diner
– 20h-21h30: Échanges et histoires, chant et danse autour d’un feu de bois en extérieur.

Dimanche 26 juin de 8h à 10h: à votre rythme petit déjeuner, ballade en nature, méditation de 20 minutes à 9h30 si envie.
-10h à 13h: 3ème partie corps de l’atelier
-13h-14h30 : déjeuner et repos
– 14h30 à 17h30: L’amour de soi: intégration.

Programme approximatif  qui sera sujet au changement selon les circonstances en temps réel.

Revenir à la liste des ateliers       Formulaire de contact

Vous pouvez laisser votre témoignage ici si vous avez participé à cet atelier ou poser une question (seul votre prénom vous identifiera):

1 Comment

  1. Elodie

    Merci Agnès pour cet atelier qui me donne aujourd’hui, grâce au chemin parcouru et au soutien du groupe, force et solidité pour avancer avec ma richesse intérieure. Un week end ressourçant dans un lieu magnifique.

Commenter