Se découvrir par le Masque

J’ai mené de nombreux laboratoires d’expérimentations avec le masque, notamment avec la participation de Sandrine Buring (corponaute de profession) afin d’explorer cet outil dont j’ignorais à peu près tout, à part ce que j’avais lu dans les livres.

Mais l’expérimenter, le vivre est encore autre chose! J’ai immédiatement été interpellée par son immense pouvoir. J’ai trouvé extra-ordinaire d’une part à quel point le masque permet d’entrer en contact avec notre essence, mais aussi comment il nous permet de devenir autre et d’échapper à nos propres limites.

Le porteur de masque devient effectivement un Autre. Il est le masque. Le masque n’est pas un déguisement, au sens ordinaire de ce terme : le secret du masque est qu’en le portant on devient ce qu’on montre! Vient alors le vertige de la métamorphose. C’est l’effet immédiat et merveilleux du masque.

Profondément ancré dans notre inconscient culturel, le masque active la possibilité de changer non seulement de forme mais de nature. Il permet de cacher notre personnalité en surface pour mieux faire apparaître ce qui est en notre fondement.

En créant un masque, en le portant, en entrant en relation avec lui et en le montrant, nous révélons à notre conscience des aspects de nous inconnus jusqu’alors…Nous allons de découverte en découverte car la force du masque est de manifester spectaculairement ce qui échappe d’ordinaire à la conscience. Il montre et révèle à la fois et permet une réflexion de soi et par soi pour accéder aux aspects multiples de notre identité.

Porter un masque fait accéder à un au-delà de soi qui transcende l’individu engagé par la qualité propre au masque. Il permet à chacun de dépasser ses contingences et limitations, rendant possible la métamorphose en un être qui par définition est sa version désirée de lui-même.

Par le fait d’oser s’exprimer et de se métamorphoser avec le masque et le mouvement en l’être auquel nous aspirons à devenir, nous éprouvons et expérimentons comme dans un « rite de passage », à la fois structurant et créateur, une nouvelle relation à Soi.

Agnès Perelmuter

Pour les personnes intéressées de vivre le pouvoir du masque, j’ organise un atelier de 3 jours à Strasbourg qui se déroulera dans un cadre spatio-temporel chaleureux et sécurisant. En art thérapie, c’est le processus de création qui nous intéresse principalement. Nous attachons de l’importance à nos ressentis sans nous focaliser sur les résultats.
https://www.art-therapie-creative.com/ateliers-workshops/atelier-se-decouvrir-par-le-masque/

Bibliographie
Les masques, Jean-Louis Bédouin, PUF, (1961).
Le masque, Geneviève Allard et Pierre Lefort, PUF (1984).
Le Théâtre du monde. Une histoire des masques. Paul-André Sagel. lIllustrations Nicolas Raccah. Ed. Les Belles Lettres. (2009)

2 Comments

  1. Nadège says:

    bonjour merci de votre article

    j’ai travaillé il y a longtemps avec Paul André Sagel (d’ailleurs il manque le L dans son nom quand vous le citez en bibliographie) j’étais comédienne ce fut pour moi un travail incroyable et cet homme a su m’apprendre des choses que je ne soupçonnais pas .

    je suis art-thérapeute et relire votre article m’a donné envie de m’y replonger … dans le masque … merci

    • Agnes says:

      Merci pour votre commentaire. J’ai rectifié mon oubli..

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *