Témoignages

J’ai observé que beaucoup de personnes qui aimeraient entreprendre une thérapie et qui hésitent entre une psychothérapie par la parole et l’art-thérapie psycho-analytique se demandent souvent en quoi celle-ci serait différente et ce qu’elle pourrait leur apporter.
J’ai demandé à des personnes  que j’ai accompagnées de témoigner sur le travail thérapeutique qu’ils ont fait avec moi  afin d’apporter des éclairages personnels et uniques.

« Certaines difficultés si elles sont faciles à décrire, sont difficiles à comprendre et plus encore à dépasser. J’ai choisi l’arthérapie car elle me permet d’exprimer ce que je ne peux pas ou n’ose pas dire. L’arthérapie m’a permis d’entrer en dialogue avec une part de moi inaccessible par la parole ou le silence de la méditation.
C’est par le dessin ou le modelage que j’ai pu faire l’expérience d’une rencontre avec mon intériorité; j’ai pu accéder à des émotions enfouies, avoir une meilleure compréhension de mes difficultés, accepter  mes zones d’ombre aussi ; j’ai pu mieux me connaitre et finalement mieux m’aimer car renouer avec ma créativité m’a redonné confiance en moi même. Par la pratique de l’arthérapie je me découvre, je me surprends et finalement je me sens libérée. Cette rencontre avec soi n’est pas toujours facile et l’accompagnement bienveillant d’Agnès qui me soutient, m’encourage est un véritable  «devenir soi à deux ». »

Annie, 54 ans, Strasbourg

 

« Lorsque se posent certaines interrogations dans ma vie parce que les choses ne vont pas comme j’aimerais qu’elles aillent, parce que je les sens bloquées, parce que je suis angoissée, parce que je n’arrive pas à faire aboutir un projet, je tourne en rond.  Les questions / réponses se font sans discernement car  je sens clairement que se mettent en place des résistances.
Je suis tiraillée entre une volonté de regarder les choses en face et une peur de les affronter.
Les séances d’art-thérapie telles que je les ai pratiquées avec Agnès ont l’avantage de permettre à mon inconscient de s’exprimer en échappant à tout contrôle de mon mental. Ainsi je me surprends à être face à une part de moi-même sous forme «d’œuvre artistique » que je peux travailler en douceur grâce à l’éclairage d’Agnès. Les « tableaux »  s’articulent de manière cohérente, dénouent ce qui semblait si confus et me donnent une perspective nouvelle et enthousiaste.  J’ai la sensation de rester maître de ma « thérapie » tout en en étant l’objet.  C’est ce que j’attends d’une thérapie. C’est l’accompagnement que j’attends d’une thérapeute. Merci Agnès. »

Lucie, 50 ans, Strasbourg

 

« L’art-thérapie pratiquée avec Agnès Perelmuter a pour grand avantage de faire vivre et s’exprimer ses ressentis profonds en permettant leur analyse mentale. En effet, il permet de se reconnecter à ses ressentis profonds, ses intuitions enfouies, ses émotions, afin de les faire vivre, voire sortir, au moyen de dessins, de jeux d’instruments de musique, de mouvements corporels. Cette pratique thérapeutique fait donc appel tant aux ressentis intérieurs, quasiment physiques, qu’à l’analyse mentale de ce qui a été ressenti. Cette double dimension fait, à mon sens, de l’art-thérapie une thérapie très complète dès lors qu’elle fait vivre et s’exprimer le corps, les émotions, l’esprit et l’intuition.
A cette première qualité, s’en ajoute une seconde, essentielle : l’expression, puis la libération le moment venu, des évènements vécus, plus ou moins bien digérés, et des émotions qui leur sont associés. En effet, grâce aux moyens d’expression offerts par Agnès Perelmuter (craies, instruments de musique, voix), l’énergie du ressenti ou de l‘émotion vécue pendant la séance est exprimée, voire libérée lorsque c’est le moment. A cet égard, que les émotions soient définitivement libérées ou simplement apparues, la séance s’achève systématiquement sur un état d’équilibre intérieur ; jamais, en effet, je ne suis sortie d’une séance avec une sensation de malaise. Bien au contraire, j’ai constaté qu’Agnès Perelmuter ne met fin à la séance que lorsque mon équilibre est trouvé ou retrouvé.
Enfin, pour qui aime se relier à son « intériorité » et son intuition afin de mieux s’écouter et s’entendre, ces séances permettent de véritables retours à soi-même. »

Corinne, 43 ans, Strasbourg

 

« Sur les conseils d’une amie, j’ai tenté l’art-thérapie sans pour autant connaître quoi que ce soit dessus au préalable. Cette méthode, à travers le dessin, le modelage de l’argile ou encore la musique, a permis de déterrer des choses du passé, de déceler des frustrations dont je n’avais pas conscience… plus d’une fois, j’ai été surpris par des images, mots ou ressentis qui ont émergés et peut-être même que cela a permis, d’une certaine façon, d’accélérer la thérapie. Une chose est sûre, cela a été un réel « plus » apporté aux phases de dialogue !  J’ai recommandé l’art-thérapie à plusieurs amis depuis! »

Baptiste, 26 ans, Strasbourg