L’Art- thérapie en ligne, impossible ou un possible ?

file3511243625926

 

L’Art-thérapie est une thérapie qui engage les sens, les sentiments, les émotions, les pensées, l’intuition… Elle agit aussi bien à travers le mental et l’esprit que par le corps et la voie des sens. Dans le processus thérapeutique, l’art-thérapeute se sert d’outils tels que le dessin, la peinture, le collage, le modelage, la voix, le mouvement qu’il ponctue, si et quand nécessaire, de temps de parole.

Au cours de mon activité, il est arrivé que certains de mes patients déménagent loin tout en exprimant le souhait de poursuivre leur travail avec moi. D’autres en voyage, ont insisté pour des « urgences ». S’est imposée alors l’idée de séances via un système de vidéo-conférence en ligne. J’innovais dans cette démarche, et j’avoue avoir été dubitative par cette approche thérapeutique.

En effet, je n’étais pas certaine quant à la légitimité de cette démarche. Est-ce pertinent, dans une société qui produit déjà tant d’exclusion et de solitude de proposer un accompagnement thérapeutique, séparé des patients par un écran? Arriverions-nous à communiquer, mes patients et moi-même, au-delà de la communication verbale qui sous-tend toute relation thérapeutique ? Notamment eux à exprimer, moi à « entendre » et les uns et les autres à « sentir ». Par ailleurs, comment procéder très concrètement, sachant que mes patients n’ont pas tous les outils artistiques dont je me sers habituellement ? Je ne pouvais pas répondre d’emblée à toutes les questions qui m’assaillaient mais une chose était sûre, il me fallait puiser dans mes ressources et ma créativité pour adapter mon travail à cette nouvelle contrainte.

J’ai eu l’opportunité d’être mon premier cobaye, en demandant à poursuivre un travail  en ligne avec une art-thérapeute que j’avais rencontrée aux Etats-Unis et avec laquelle j’avais eu quelques séances de visu. J’ai réalisé alors que le travail thérapeutique était non seulement possible mais répondait aux objectifs d’une séance classique. Ce vécu, ainsi que les premiers retours positifs de mes patients a terminé de balayer certaines résistances que je pouvais avoir vis à vis des séances en ligne.

Certains affirment qu’une présence physique est incontournable dans la relation d’aide. Ils ignorent probablement que la distance géographique n’a pas été un frein pour Freud ou Jung, par exemple, qui ont analysé certains patients à travers un échange épistolaire.

Si la thérapie en ligne offre la commodité de s’adapter aux styles de vie actuels, aux distances, au manque de temps, c’est également la possibilité d’amener à faire un travail thérapeutique, des personnes qui ne peuvent ou ne veulent se déplacer.

En effet, je m’adresse à des personnes qui ne seraient jamais venues me voir sans le support des séances en ligne. Se retrouver face à un thérapeute est un pas parfois trop engageant. L’écran mettant en l’occurrence, « la bonne distance », elles se sentent encouragées.

Ne serait-ce que pour cette seule raison, l’Art-thérapie en ligne peut être pertinente. Elle offre à ces personnes la possibilité de créer un pont vers l’extérieur. D’autant que cette discipline thérapeutique n’impose pas l’expression verbale comme préalable.

Il y a des règles de base qui régissent la relation thérapeutique que l’on appelle le code déontologique. L’adhésion au contrat moral, au caractère exclusif de la relation thérapeutique, à l’éthique professionnelle, au secret professionnel ainsi qu’aux limites de compétence… Les principes restent identiques, que ce soit en cabinet ou en ligne.

Certes, je privilégie le contact direct mais j’assume aujourd’hui le travail en ligne dans la mesure où non seulement il fait la démonstration qu’il n’est pas un frein mais il se révèle être un levier pour encourager certaines personnes à entreprendre une démarche thérapeutique.

Agnès Perelmuter

Art-thérapeute

 

SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

La correspondance de Freud :

https://www.cairn.info/revue-essaim-2007-2-page-27.htm

Liens internet

Site Thérapie Créative : http://www.art-therapie-creative.com/

Art-thérapie

ANZIEU Didier: « Le corps de l’œuvre », 1981, Gallimard.

HAMEL Johanne ET LABRÈCHE Jocelyne: Art-thérapie, 2010, Larousse.

KLEIN Jean Pierre : « L’art-thérapie », 2010, Que sais-je ? PUF.

WINNICOTT Donald W. : « Jeu et Réalité », 1971, Gallimard.

Thérapie en ligne

  • « Les enjeux déontologiques de la pratique de la psychologie dans un environnement virtuel », C. Le Jamtel, in Tison B., Pratiques psycologiques : enjeux éthiques et déontologiques , Lyon, Chronique sociale, 2012
  • « The Future of Health Care and Online Counseling », R. Kraus, Online Counseling : A Handbook for Mental Health Professionals , San Diego, CA: Elsevier Academic Press, 2e éd., 2010
  • « The Future of Online Counseling », L. Holmes et M. Ainsworth, Online Counseling : A Handbook for Mental Health Professionals , San Diego, CA: Elsevier Academic Press, 2004
  • « Online Therapy : Review of Relevant Definitions, Debates and Current Empirical Support », A.B. Rochlen, J.S. Zack, C. Speyer, Journal of Clinical Psychology, 60, 2004
  • « Psychothérapies en ligne? Histoire, questions éthiques, processus », Y. Leroux, Psychothérapies , 28, 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *