Les grandes vacances et l’angoisse du vide…

AffirmingOurNature

 

 

 

Pour ceux qui ne se sentent pas tout à fait prêt à accueillir les grandes vacances, pour les personnes qui ont déjà expérimenté le fait qu’elles n’apportent pas nécessairement le ressourcement bien mérité qu’elles imaginaient…

Quand on s’est laissé submergé toute l’année par des obligations en tout genre et une routine implacable qui ne laisse pas beaucoup de place à l’inattendu, au simple fait d’être présent à soi, on peut s’attendre à ce que les vacances ne deviennent pas le repos dont nous avions tant rêvé. L’inverse en fait se produit souvent. Nous nous retrouvons devant une plage de temps dont l’immensité déclenche une angoisse douloureuse qui pourrait bien être liée à la confrontation avec soi-même, au fait de ne pouvoir échapper à la vacuité de son existence.

Une patiente habituée à passer ses étés en bord de mer m’a confiée son appréhension de ne pouvoir résister aux sollicitations de toutes parts, craignant principalement de se perdre dans les histoires des uns et des autres sans qu’elle puisse se retrouver «chez elle». Savoir poser ses limites et son cadre est une autre problématique, mais on retrouve la même incapacité à se nourrir intérieurement et de prendre soin de soi qui rendront les vacances presque aussi exténuantes que le reste de l’année.

Pourquoi ne pas utiliser ces vacances pour commencer à mettre en place des choses simples mais réellement nourrissantes qui pourront vous ouvrir à de nouvelles sensations, à laisser rentrer de l’air frais du large ? Pourquoi ne pas essayer d’apprendre à vous ressourcer, à ouvrir les vannes d’une vie plus créative, en phase avec vos envies profondes. Le simple fait d’exprimer ses idées, ses pensées, ses émotions, avec des mots, des images, des sons ou des mouvements permet d’ouvrir de nouvelles perspectives et d’accéder à une autre dimension de soi.

Ce n’est pas toujours facile de s’y mettre mais le plus important pour commencer est de sortir du jugement de soi. Soyez simplement content de le faire, sans penser à un résultat.

Parfois quelques heures pour soi dans la journée suffiront à vous donner ce sens de vous-même (même une heure plutôt que rien, même une action plutôt que rien).   Il s’agit avant tout de respecter ses besoins essentiels en terme de temps et d’espace. A chacun de trouver ce qu’il a envie de faire et le rythme qui convient le mieux à son tempérament.

Cela implique de savoir se déconnecter de son smartphone et de se débrancher des réseaux sociaux pendant des temps plus ou moins longs, mais n’est-ce pas déjà les prémisses du bonheur…

Voici donc quelques unes des actions qui nourrissent et qui je suis certaine ne manqueront pas de vous apporter une certaine satisfaction:

1- Chanter – S’égosiller sous la douche ou hurler dans votre voiture, pourquoi pas s’il le faut! Il faut que la voix sorte, c’est important. « Et zuuuuut!» j’entends murmurer autour de moi tandis qu’on m’écoute lire ces lignes à haute voix. Rires… C’est dire que ce n’est pas toujours facile pour l’entourage mais tant pis, il n’y a pas le choix car c’est de l’ordre de l’irrépressible…. Laissez sortir votre voix, commencez doucement, inventez des mélodies, des mots, chantez ce que vous ressentez du fond de vos tripes.

2 – Danser – Quand on met son corps en mouvement, le reste suit, c’est bien connu. Le mettre en mouvement avec vos gestes, votre rythme, votre pulsation. La danse a un pouvoir guérisseur et une façon de vous connecter à une vie pleine de sens. Mettez une musique qui corresponde à votre état d’esprit du moment, mettez la éventuellement dix fois de suite et épuisez là de votre danse.

3 – Écrire! – Des cartes postales, des lettres que vous ne posterez peut-être jamais, des bouts de trucs sur un coin de table, peu importe, écrivez pour le plaisir et si vous n’avez rien à écrire, écrivez quand même. L’écriture nous permet de mettre en mots nos pensées et en ordre nos idées pour mieux les comprendre, d’exprimer nos désirs et nos émotions et de nous clarifier.

4 – Coller – Commencer par récolter tous les prospectus et les images des revues qui passent sur votre chemin. Toujours avoir dans son sac, colle, ciseaux et revue ! Dans un journal de bord dans lequel vous écrirez vos pensées, ce qui vous traverse,  vous découperez et collerez vos images. Vous pouvez colorier, dessiner, rajouter ce que vous voulez. Les bienfaits du journal ne sont plus à prouver, mais quand en plus il est imagé, vous vous faites un vrai cadeau.

5 – Lire – Des livres – Lire est thérapeutique et nourrit très profondément.

6 – Marcher, nager, courir, tricoter ou n’importe quelle activité répétitive qui ouvre le cerveau droit. Il parait qu’il nous permet de sortir des sentiers battus et nous apporte de nouvelles idées, j’atteste.

7 – Vous habiller! Marre de ces vêtements insipides de prêt-à-porter? Allez à la fripe chercher des pièces uniques ou customisez d’anciens vêtements.   S’habiller «sur mesure» c’est vivre sa vie sur mesure aussi.

8 – Vous perdre – Que vous entamiez une ballade à pied ou en voiture, partez sans savoir où vous allez, sans GPS, sans carte et sans boussole. C’est très simple, à chaque bifurcation vous décidez intuitivement de votre direction sans d’avantage réfléchir; que la ballade dure trois heures ou trois jours, vous verrez qu’elle sera extraordinaire. Là, vous apprenez à faire confiance, à suivre votre intuition, à être dans l’instant présent.

9 – Écouter de la musique – Et pourquoi pas un 78 tours sur un phonographe , ou un 45 ou un 33 tours sur un vieux pick-up?   Bandes magnétiques et vinyles possèdent un son supérieur au CD et mp3 car non compressé, il conserve toutes les harmoniques. Une autre dimension qui fait vibrer d’autres cordes. Essayez, vous verrez.

10 – Vous inscrire à un stage de développement personnel, que ce soit pour un week-end de méditation, de danse du ventre, ou pour chuchoter avec les chevaux , rien de plus ressourçant de s’ouvrir à une dimension de soi inconnue ou d’approfondir ce que l’on aime. Vous profitez en même temps des bienfaits thérapeutiques de la vie en groupe…

11 – Méditer. Si vous n’avez pas envie de vous assoir sur un coussin ni de fermer les yeux, vous pouvez prendre des temps de pleine conscience de vous-même dans la journée. Cela induit de prêter attention à vos pensées parasites plutôt que de les subir, d’être présent à ce que vous faites, en toute simplicité (pas si évident…).

Méditer, peindre, jouer un instrument de musique, se promener, être dans la nature, la liste est longue de ce que l’on peut faire qui nous fait du bien. Mais quoi que l’on fasse, est-ce que l’essentiel n’est pas simplement de prendre son temps, d’être dans l’instant présent, sans penser à un résultat?

Faites-vous la promesse que vous ne cesserez pas de prendre soin de vous dès que la cadence infernale du travail aura repris, mais que vous les prolongerez tout au long de l’année. Ce sont ces actions qui vous permettront de nourrir votre âme et de donner un sens à votre vie. Ce sont elles qui vous permettront de vous sentir vivant, de vous respecter et de poser vos limites.

Si vous prenez gout à la vie créative, elle ne vous quittera plus de toute l’année, de toute votre vie. La vie créative c’est la vie sur mesure, unique et débordante de vitalité.

Et vous, qu’est-ce qui vous nourri, vous éveille? Qu’est ce qui vous permet de vous relier à vous-même?

Agnès Perelmuter

Art-thérapeute

 

One Comment

  1. dominique rivoal says:

    Thank you for sharing your tips! I like number 4!

    I find that i am extra mindfull when departing on holiday as it can be a stressful moment, to be on time and not miss the train and make sure everything is packed….often this time brings on arguments between loved one, so its important to keep vigilant…

    My favorite thing is to run until i feel hot, then have a litle stretch followed by feeling into my body for all pleasant sensation brought by the physical exercise….Bliss…

    Its hard to balance time between kids, patners and family, so it is important to make sure and set the boundaries of daily personal time from the start of the vacation.

    One great tip i read today and want to share, is to be grateful and remind one self of three things that one is grateful for,
    i am grateful for my beautiful daughter, i am grateful for the wind in the trees …this reminds us of the good things we have in life…..

    Thank you
    Dominique

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *